le kiosque

plan de cette partie du site - autres langues - sommaire

Registre des Citoyens du Monde - Assemblée - Congrès des Peuples

Qui ? comment ? - Agenda - Participation - Règlement - Les membres - Le journal -
Cette charte est maintenant remplacée par la charte de l'ASCOP, dite "charte de Mulhouse"

A titre documentaire et pour archives :

CHARTE POUR UNE INSTITUTION MONDIALE DE SOLIDARITE

NOUS, membres de

(association) (coopérative) (société) (ONG) régulièrement constituée dans l'Etat de
selon la loi du
et dont les statuts ont été officialisés le
après en avoir délibéré le

DEVANT la souffrance physique ou morale de millions d'êtres humains qui sont concernés par le problème de la faim (sous-nutrition ou malnutrition) et parmi lesquels les enfants sont les plus touchés,

AFFIRMANT que la faim et la misère ne sont pas une fatalité, mais une conséquence de l'inorganisation politique de la planète,

CONSTATANT une fréquente opposition entre les intérêts nationaux et les intérêts du peuple mondial, et l'absence de toute autorité transnationale pour sauvegarder ces derniers,

par la présente charte, nous nous déclarons en faveur de la création d'une INSTITUTION MONDIALE DE SOLIDARITE au service du peuple mondial pour permettre la satisfaction des besoins fondamentaux communs à tous les hommes.

Cette prise de position a un caractère public et permanent. Elle signifie que :

  1. Nous rappelons que notre sécurité et notre bien-être sont liés à la sécurité et au bien-être de tous les peuples du monde.
  2. Nous voulons, dans la mesure de nos moyens, coopérer au niveau transnational afin que par étapes successives, soient mises en place les conditions préalables à la création de l'Institution Mondiale de Solidarité que nous revendiquons.
  3. Nous appelons toutes les personnes qui approuvent cette revendication, à élire des délégués à un "Congrès des Peuples", première assemblée à constituer pour les représenter au plan mondial, et de laquelle nous attendons la mise en place d'un droit mondial démocratique. Le respect des différences implique que ce droit soit fédéral.
  4. Nous demandons que soit créé un Impôt Mondial de Solidarité qui pourra être prélevé sur les budgets des Etats et sur le commerce transnational afin de soutenir la vie et les efforts des populations les plus démunies.
  5. Nous demandons à notre gouvernement et aux institutions internationales actuelles que soient prélevées sur leurs budgets les sommes nécessaires pour assurer le fonctionnement du "Congrès des Peuples".
  6. Nous appelons chaque association, communauté, fondation, coopérative, société et autres collectivité à se rallier à cette charte de solidarité.
  7. Nous nous engageons à promouvoir une éducation à la paix et à la solidarité dans le cadre des activités de notre organisation, et autant que possible en concertation avec les autres organisations signataires de cette charte.
  8. Sans renier notre attachement, nos devoirs et nos droits à l'égard de notre nation, dans la mesure où ils sont compatibles avec le niveau d'organisation mondiale, nous nous déclarons SOLIDAIREMENT LIES A LA COMMUNAUTE MONDIALE.

 

Au sujet du site