le kiosque

plan de cette partie du site - -

Registre des Citoyens du Monde - Assemblée - Délégués élus

L'Assemblée - Agenda - Les membres - Les projets - Le journal -
Réunion polyvalente

Mardi 20 septembre 2022

au local des Citoyens du Monde à Paris et en visioconférence

Accueil, mise en place et connexions : 13 h 30

- Présents dans le local :, Peter Davidse, Daniel Durand, Odile Durand, Laurent Son, Tony Kopera,

- Ont participé par visio : Yvan Mefo'o, Jean-Bosco Malanda, Aphonse Waseka, Roger Winterhalter, Michel Lint Yakam Yakam,Georges Federmann, Jean-Claude Fajeau; Teodora Mocanu,

- Excusés : Alain Noël Njiokem Nkwatchou, Jean Verstraeten, Jacques Pecher, Sidy Samake, François Kabanga, Malick Diarra,

ordre du jour

14 h 00 : Conseil fédéral du Registre des Citoyens du Monde

  • Archives numériques du Registre : Microsoft et OVH
  • Au sujet du Centre d'enregistrement Paris-15
  • Centre d'enregistrement de Kinshasa (R.D.Congo)
  • Création du Centre d'enregistrement de Yaoundé-centre (Cameroun)
  • Participation au Congrès Universel d'Esperanto à Montreal
  • Education à la citoyenneté mondiale (UNESCO ...)
  • Report des élections

Assemblée des Citoyens du Monde - ASCOP

  • Suites de la réunion de Mulhouse :
    • "changer de cap"
    • Vers un nouveau site de l'Assemblée des CDM avec rédaction partagée entre plusieurs rédacteurs.
  • Commuication mondialiste et communication des associations membres de l'ASCOP
  • Autres activités au local parisien par les associations membres de l'ASCOP
  • Fête de l'Humanité.
  • Fédération Congolaise des Citoyens du Monde : FECOCIM
  • Institut d'Études Mondialistes
    • Université internationale (Alphonse Waseka) - annexe 1
    • Cours de mondialisme à Yaoundé (Yvan Mefo'o) - annexe 2
  • Conseil International de Liaison pour une Autorité Mondiale de l'Environnement - CILAME
  • Appel pour une Autorité Mondiale des Océans. le point sur les signatures.
  • Forums et discussions en ligne : constitution d'un groupe de travail
    • Les différentes formes de forums et discussions
    • le fonctionnement,
    • la modération,
    • l'éthique 
  • Emploi du temps du local parisien, selon la convention du 18 mai 2019
    • le lundi :
    • le mardi :
    • le mercredi :

 15 h 50 : pause

16 h 00

Assemblée Générale ordinaire de l'association parisienne "Registre des Citoyens du Monde"

Annexe 1

L'université internationale

La distance tant géographique que physique qui sépare les peuples à travers le monde fait que malgré la nouvelle technologie le problème de paix et de développement que ces derniers rencontrent reste de manière réciproque ignoré par les uns et les autres. Le monde reste en quelque sorte divisé entre le Nord et le Sud, l'Est et l'Ouest.

Sur le plan politique et économique, les pays développés considèrent les moins développés comme les pays du tiers monde. Ainsi selon certaines opinions, les problèmes que rencontrent les habitants des pays appelés du tiers monde, aux yeux des habitants des pays industrialisés sont considérés comme de faux problèmes et donc ces derniers sont condamnés à vivre dans les conditions qui sont les leurs sans que l'autre partie de l'humanité y attache beaucoup d'intérêt et cherche à trouver des solutions. Il n'est pas rare d'entendre des bouches des habitants de tiers monde lorsqu'une catastrophe naturelle, un attentat à la bombe accompagnée des pertes en vies humaines, soit d'une certaine manière source de joie pour certaines personnes du tiers monde qui, jusque-là n'ont jamais compris que l'humanité est Une. Les uns estiment d'ailleurs que c'est un châtiment de Dieu. Les autres pensent tout simplement que la nature fait payer aux victimes les malheurs qui les ont infligées pendant des décennies. La colonisation reste toujours décriée. Certains pensent qu'il faut que les pays colonisateurs demandent pardon aux pays colonisés, d'autres pensent qu'il faut une restitution des richesses pillées…Nombreux pensent que, les relations juste et pleine de respect n'ont jamais existé entre le Nord et le Sud(ici beaucoup plus les pays africains). Ils pensent que, si la colonisation, la traite négrière ont pris fin, ces dernières ont pris d'autres formes qui consistent par la création des guerres par l'occident dans les pays africains, la mise en place de système bancaire au service du capitalisme…Visiblement il y a des sérieux problèmes qui existent entre le peuple du monde qu'il faut trouver une solution en faisant de sérieuses études. Car peu sont les gens qui croient que les problèmes de l'humanité sont les mêmes tant pour les gens des pays du Nord que ceux du Sud, pour cette catégorie des gens, ils pensent que l'humanité est comme le corps humain; la souffrance de l'œil à coup sûr est la souffrance du corps entier. D'où la nécessité de mettre l'homme au centre de tous les intérêts. Et qu'il n'y a pas à travers le monde deux ou trois races comme les scientifiques tentent de le faire croire aux gens mais qu'une seule qui, est la race " humaine ". Cette pensée, une fois acceptée par un grand nombre des personnes sera l'étincelle de feu qui pourra déclencher la flamme de paix et de développement du monde entier et donc au profit de l'humanité tout entière.

La disparité des conditions socio-économiques entre les gens du nord et ceux du tiers monde (du sud) est l'une des causes qui menace la paix et la sécurité mondiale. Il est donc impérieux de penser aux pistes des solutions et ou la première piste est l'éducation suivie des échanges d'informations constantes entre les jeunes du nord et ceux du sud, ces échanges ne doivent pas se limiter seulement au niveau des informations mais doivent être accompagnés par des actes concrets et voyages et si possible par la mise en ensemble des projets de développement pour ceux qui en sentiront le besoin.

Les nouvelles générations qui à 65% n'ont pas vécu la colonisation et ses effets doivent avoir une nouvelle approche afin de pacifier le monde et donner des réponses à ses multiples problèmes.

L'objectif c'est d'apprendre ou d'étudier les problèmes que les uns et les autres connaissent dans leurs milieux d'origine.

Nous nous proposons d'être ce pont entre les jeunes de 13 à 17ans africains et ceux d'autres parties du monde, en suivant la philosophie de Panka. Nous ne ménagerons aucun effort pour étudier avec la jeunesse autour de nous, les différents problèmes autour d'elle et proposer les pistes de solution selon notre entendement lesquelles solutions, nous partagerons avec les responsables de PANKA. Car depuis une quinzaine d'années nous travaillons dans ce genre chose avec l'organisation des Citoyens du Monde basée en France dont le Président du Registre c'est Mr Daniel DURAND.

Comme pour paraphraser le Dr Elu BUZYN : " Ce que je voudrais transmettre à la jeunesse du monde entier est qu'elle doit savoir que tous les êtres sont égaux, quel que soit leur âge, race, taille, religion ou tendance politique. Ils ne doivent pas s'entre discriminer. Victime de Nazisme, Dr Elu Buzyn nous appelle à penser au sort de chacun d'entre nous. D'où notre ferme appui à l'initiative de l'Université Panka.

WASEKA KAMANGO Alphonse, 12 Juin 2019

www.bonvolo.net


PROJET DE MISE EN PLACE D’UN CENTRE D’ETUDES MONDIALISTES A YAOUNDE

Contexte et justification

Le Registre des Citoyens du Monde (RECIM) compte moins de 250 000 membres à travers le monde. Pour accomplir ses missions et atteindre ses objectifs, le RECIM a besoin de s’imposer et d’implanter ses organes et structures à travers le globe d’où le présent projet de mise en place d’un Centre d’Etudes Mondialistes à Yaoundé Capitale Politique du Cameroun. Ce projet contribuerait à implémenter de manière efficiente la vision et l’idéologie du Registre des Citoyens du Monde dans le monde en général et dans la sous-région de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEAC) en particulier.

Objectif général

Promouvoir le Registre des Citoyens du Monde au Cameroun et dans les Etats membres de la Communauté Economique de l’Afrique Central (CEAC)

Objectifs spécifiques

  • Mettre en place un centre de documentation et de communication constitué d’une bibliothèque Mondialiste, d’un cyber espace pour les formations à distance et d’un centre de formation accessible aux élèves, étudiants et tout citoyen ;
  • Mettre en contact le Centre d’Enregistrement des CDM de Yaoundé avec le Conseil Economique et Social du Cameroun, le Ministère de l’Enseignement Secondaire, le Ministère de l’Education de Base et le Ministère des Relations Extérieurs qui sont les éléments essentiels sur lesquels le Centre de Yaoundé va signer des partenariats de formation ;
  • Mettre en place les clubs Mondialistes dans tous les lycées, collèges et universités du Cameroun ;
  • Intégrer les formations au Mondialisme dans le système scolaire et universitaire ;
  • Etablir une stratégie de pénétration efficace du RECIM en Afrique.

Actions à mener :

  • Trouver les ressources pour implémenter le centre de documentation et de communication du centre d’enregistrement de Yaoundé ;
  • Signer les accords de partenariats avec les institutions pour un accompagnement technique et institutionnel ;
  • Mener la campagne de sensibilisation dans les lycées, collèges et campus universitaires ;
  • Organiser un plaidoyer national sur le Mondialisme ;
  • Rencontrer le Réseau des parlementaires Camerounais et ceux du Parlement Panafricain qui sert de plateforme aux citoyens de tous les peuples africains afin qu’ils soient impliqués dans les débats et prises de décisions concernant les problèmes et les défis auxquels le continent est confronté.

Résultats attendus

  • Créer un Centre d’information du Registre des Citoyens du Monde à Yaoundé ;
  • Enregistrer au moins 1200 nouveaux citoyens du monde dès 2023 au Cameroun ;
  • Implémenter d’autres Centres d’Enregistrement dans toutes les régions du Cameroun ;
  • Contribuer à la réduction de la pauvreté en Afrique et dans le monde.

Projet proposé par Yvan Mefo'o
le 19 septembre 2022

Archives des comptes-rendus

Au sujet du site