le kiosque

plan de cette partie du site - -

Registre des Citoyens du Monde - Assemblée - Délégués élus

L'Assemblée - Agenda - Les membres - Les projets - Le journal -
Réunion polyvalente,

Paris, le mardi 30 août 2016 de 11 h à 19 h 00

COMPTE RENDU

Présents : Daniel Durand, Laurent Son, Marie-Françoise Lamperti, Elie Bogne, Jean Sunga Kenene, .

Excusée : Nathalie Kesler (a téléphoné)

Messages reçus de : Ursula Grattapaglia, Adama Ben Traoré, Alain-Noël Njiokem Nkwatchou, René Wadlow (ci-dessous).

  1. (...)
  2. 70 ans de citoyenneté mondiale et de droits de l'homme
  3. AMIP
  4. Élus du Congrès des Peuples
  5. Registre des Citoyens du Monde

1.- (...)

2. 70 ans de citoyenneté mondiale et de droits de l'homme, par l'association "Varech/G200"

Nathalie Kesler a relevé le défi lancé par Jean-Claude Bideaux le 27 février. Retenue en raison de ses activités professionnelles, elle a téléphoné pour faire le point d'avancement du projet déjà présenté dans le dernier compte-rendu. Prochaine réunion à Paris, Maison des Associations de Paris-13, le samedi 24 septembre.

3.- AMIP

L'objectif ici est de donner un peu de volume à l'activité de l'AMIP au cours de l'exercice à venir 2016-2017, en quantité et en qualité.

 Outre les salutations lointaines de trois membres de l''AMIP, René Wadlow dans un long message a témoigné de son expérience relativement aux réseaux de diffusion, de sa position quant à la signature, mais aussi a posé la question existentielle de l'AMIP. (voir le texte en annexe ci-dessous). En réponse :

  • Diffusion des articles de l'AMIP.  L'objectif de l'agence est de fournir des informations mondialistes en premier lieu aux organisations "humanistes", aux Territoires Citoyens du Monde, donc à leurs responsables de communication, et bien sûr à des abonnés. Le potentiel est de plusieurs milliers d'adresse, mais ce carnet d'adresses n'est pas encore opérationnel (défaillance de la personne qui s'y était engagée en 2014). On a parlé aussi d'utiliser le répertoire de MEDIA-SIG.
  • Méthode de travail : Actuellement, l'AMIP travaille et communique :
    • par une liste interne de diffusion (29 personnes)
    • par quelques pages accessibles depuis la page "outils" (système un peu trop laborieux)
    • selon une grille d'évaluation à la disposition de tous les rédacteurs.

    Face à cette lourdeur, Laurent promet de mettre en place dans les jours ou semaines à venir un espace collaboratif sous www.citoyens-du-monde.org

  • Pour la formation des journalistes bénévoles, on se rapprochera des étudiants de l'École Supérieure de Journalisme. On a parlé de séminaires de formation en différentes villes.
  • Signature des articles : selon la proposition faite en 2004 par Bernard J.Henry, et approuvée, on distingue deux sortes d'articles : AMIP-info, fait d'articles collectifs, et AMIP-Edito qui éditerait des articles d'opinion "n'engageant que leurs auteurs et ne reflétant pas nécessairement l'opinion de l'AMIP".
  • Existence du Congrès des Peuples : voir ci-après.
  • Contenu : selon la décision prise lors de la session du Congrès des Peuples à Brasilia, l'AMIP a le projet de fédérer toutes les informations mondialistes, les provoquer et en assurer la diffusion. Projet un peu fou, ou au moins une ouverture à l'accueil de la diversité des informations allant dans le sens de la démocratie mondiale.
  • Neutralité : la neutralité du Registre des Citoyens du Monde est une constante depuis sa création en 1949. Il s'agit d'un service d'état civil.
    Par contre l'Assemblée Consultative auprès du Congrès des Peuples (ASCOP) créée en 2003 - également appelée "Assemblée des Citoyens du Monde - n'a aucune obligation de neutralité. Bien au contraire, l'Assemblée a pour vocation d'être la "Tribune des citoyens" déja annoncée dans les
    documents fondateurs du Congrès des Peuples (1963-1969).

Au cours de la rencontre, deux articles ont été suggérés :

  • un article sur la question du passeport mondial
  • un article sur la question des ventes d'armes, en synthèse de la réunion du 19 novembre à Mulhouse.

4. Élus du Congrès des Peuples

De l'existence du Congrès des Peuples :

Oui, le Congrès des Peuples existe ! Suite à sa refondation en 2003, le Congrès des Peuples est une instititon "bicamérale", c'est-à-dire qu'elle se compose de deux "assemblées" : http://www.recim.org/kdp/cdpeuples.htm

  • l'Assemblée "Consultative" composée d'individus et d'organisations de la société civile (ASCOP)
  • l'assemblée des "élus"

 La question relevée par René Wadlow touche l'activité des élus dans la période 2010 à 2016 au cours de laquelle un élu (un seul) particulièrement influent a remis en cause la refondation de 2003. Face à l'agitation, le Comité pour le Congrès des Peuples n'a pas eu d'autre solution que de laisser les choses aller de 2013 à 2016, et donc de reporter de trois ans les élections prévues en 2013.

Les prochaines réunions du Comité pour le Congrès des Peuples auront lieu à Paris le 15 ou 22 octobre et à Mulhouse le 20 novembre 2016.

5. Registre des Citoyens du Monde 

5.a. Enregistrements

 Le système d'enregistrement en ligne, tombé en panne le 8 juin, n'est toujours pas opérationnel à la date de cette réunion.

Dans cette attente, tous les enregistrements de nouveaux citoyens du monde et les mises à jour doivent passer par Daniel Durand, soit par courrier électronique : "monderecim.org", soit à son adresse personelle : "Daniel Durand, Les Nids, 49190 Saint-Aubin de Luigné.

5.b. Permanences à Paris.

Une permanence bénévole est organisée, essentiellement le mardi de 14 h à 17 h. (on a parlé aussi du lundi et du mercredi). Cette permanence sera tenue par Laurent Son, Sunga Kenene, Élie Bogne, etc.

5.c. Assemblée Générale

Une Assemblée Générale concernant l'association parisienne du Registre des Citoyens du Monde est prévue pour les samedi 15 ou 22 octobre.

 

Fin de la réunion à 18h30


Message de René Wadlow :

Tout d'abord, veuillez accepter mes encouragements pour votre discussion à venir sur l'avenir immédiat de l'AMIP.

Cependant, je vous avouerai que je ne comprends pas très bien comment l'AMIP est censée fonctionner.

Lorsque les discussions sur une réactivation de l’AMIP ont commencé voici deux ans, j’avais écrit ceci : «Ce qui compte n’est pas d’écrire mais d’être lu». Je pense que c’est là le problème le plus important qui se pose à l’AMIP. A mon sens, deux possibilités lui sont ouvertes.

La première serait la création d’un service de presse, adressant de manière régulière des articles aux rédacteurs en chef de journaux, revues spécialisées et blogs, avec une fonctionnalité permettant l’abonnement par mail pour recevoir automatiquement les nouveaux articles. C’est ainsi que fonctionne Transcend Media Service pour lequel j’écris presque chaque semaine. Il s’agit d’un service de presse consacré à la résolution des conflits et qu’a créé Johan Galtung, professeur d’études de la paix, à présent retraité mais qui est toujours très actif à l’écrit. Leur liste d’envoi comprend quelques 10 000 adresses. Chaque semaine, les lecteurs reçoivent une sélection d’une vingtaine d’articles, certains originaux écrits spécialement pour Transcend Media Service, d’autres provenant des blogs des auteurs qui écrivent pour lui.

Le public peut accéder au site Web de Transcend Media Service librement et quelques cinq cents personnes le font chaque jour. Cette sélection hebdomadaire est le travail à plein temps d’une personne originaire du Brésil, installée au Portugal et qui était l’un des étudiants en Master de Johan Galtung il y a bien longtemps.

La seconde possibilité, que je mets moi-même en œuvre, est d’écrire directement pour publication en ligne puis d’envoyer l’article à la ronde, après quoi les rédacteurs en chef ajoutent généralement une photo à ma propre liste de Citoyens du Monde, Fédéralistes Mondiaux et autres susceptibles d’être intéressés. Je signe toujours mes articles «René Wadlow, Président de l’Association of World Citizens». Certains lecteurs peuvent être amenés à penser que l’article reflète la position «officielle» de l’AWC, mais quant à moi, je ne présente jamais mes articles comme étant des déclarations officielles. Il existe deux sites Web de l’AWC :
www.worldcitizensunited.org
www.awcungeneva.com

Tout ce qui y est publié peut être considéré comme des «déclarations officielles» de l’organisation.

Ce que les articles de l’AMIP sont censés représenter ne me paraît pas clair. Ce qu’il y de plus clair en l’espèce, c’est toujours bien qu’un article représente le point de vue de son auteur. Celui-ci peut aussi ajouter la mention «Citoyen du Monde» à son nom, mais sans référence particulière à une organisation donnée. Cependant, si ma mémoire est bonne, l’AMIP était apparentée d’une certaine manière au Congrès des Peuples. Or, le Congrès des Peuples n’existe plus. Il n’a plus de site Web, et bien que j’en sois en théorie un «Délégué élu», je ne reçois plus ni information, ni commentaires ni quoi que ce soit.

En conséquence, l’AMIP ne peut pas être l’organe d’information de quelque chose qui n’existe pas. En revanche, elle pourrait être l’organe de communication et de presse du Registre, ce qui pose alors la question des éventuelles prises de position du Registre sur telle ou telle question précise.

J’avais d’ailleurs soulevé cette même question lorsque j’étais Vice-président du Registre. A chaque fois, la réponse était la même : étant donné que chacun(e) peut demander à être Citoyen(ne) du Monde, le Registre ne doit pas prendre position sur tel ou tel sujet. Mais l’AMIP pourrait devenir le moyen par lequel le Registre présente ses prises de position au public le plus large, s’il est donné aux personnes inscrites auprès du Registre la possibilité d’affiches des prises de position communes sur certains sujets spécifiques.

Je formule l’espoir que la rencontre du 30 août permettra d’apporter des réponses à ces questions.

Amitiés,

René Wadlow

 

Au sujet du site