le kiosque

plan de cette partie du site - -

Registre des Citoyens du Monde - Assemblée - Délégués élus

L'Assemblée - Agenda - Les membres - Les projets - Le journal -
02 Juillet 2018

Rendez-vous en visioconférence
à partir de 14 h 30 (heure de Paris UTC+2)

Compte-rendu succinct

Sont connectés : Nathalie Kesler, Daniel Durand, et plusieurs stagiaires

Ont suivi en direct : Michel Lablanquie, Luc Delcroix, Dominique Simeone, Ouafae Lamraoui, Ahcène Mezar, Jean-Jacques Siry

Se sont excusés : René Wadlow, Laurent Son, Roger Winterhalter, Eleonore Randrianarisoa, Alain-Noël Njiokem Nkwatchou,

Borne de la route mondiale n° 1 située à La Magdelaine (Lot).

Citoyens du Monde Paris-13 (association parisienne du Registre des Citoyens du Monde)

  • Stagiaire en service civique : Nathalie est en lien avec la Ligue de l'enseignement - Fédération de Paris. Cette structure est agréée par l'Agence Nationale du Service Civique et peut offrir le portage d'un emploi aux associations membres. L'examen du dossier par le Conseil d'Administration de la fédération intervient plusieurs semaines après l'adhésion à la Ligue de trois personnes au moins de l'association postulante et la remise d'un dossier. Nathalie a diffusé toutes informations nécessaires auprès de Marie Carlens, Daniel Durand, Laurent Son, Roger Winterhalter.

Conseil fédéral du Registre des Citoyens du Monde

  • Documents d'études élémentaire du mondialisme : Daniel Durand a confirmé les propos écrits dans le compte-rendu précédent. il précise ici que chacun des éléments constitutif de cette brochure est présenté au format "pdf" (imprimable) en suivant le lien
    http://www.recim.org/cdm/federal.htm#an09a . Que chacun puisse imprimer selon ses besoins, là où il se trouve, est certainement la solution la moins chère.
  • Congrès Universel d'Esperanto à Lisbonne (Nathalie). Nathalie s'est inscrite au Congrès Universel d'Espéranto, mais elle ne sait pas encore avec certitude si elle pourra faire le déplacement. Un appel sera lancé auprès des Citoyens du monde Espérantistes afin que la table n° 40 du Forum des Associations puisse effectivement être tenue.
  • Organisation de Citoyenneté Universelle. Cette organisation créée voici 5 ans par l'association Utopia et deux fondations proches de nos préoccupations, propose un outil militant symbolique afin de plaider pour la mise en application de l'article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. "Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un État. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.".
    Sur le fond de cet article 13, tout le monde est d'accord. Cependant des réserves et même des oppositions ont été émises par plusieurs Citoyens du Monde qui regrettent la mise en valeur d'un seul article de la DUDH hors de son contexte qui précise justement que l'effectivité des droits et libertés exprimés dans cette déclaration nécessite l'existence d'une situation de droit au niveau mondial. Voir ces avis, réserves ou oppositons par ce lien : http://www.recim.org/cdm/faq-fr.htm#ocu

Assemblée des Citoyens du Monde (ASCOP)

  • Trésorier de l'Assemblée ASCDM. Depuis 2013, l'Assemblée des Citoyens du Monde recherche une personne qui aurait le temps de s'occuper de la trésorerie et de la comptabilité de cette Assemblée, et donc de l'ASCOP.
  • Remise en fonction du compte à la Banque Postale : l'accueil envisagé de quelques stagiaires au cours de ce deuxième semestre nécessite une mise à jour des documents et signatures pour le bon fonctionnement du compte ouvert à la Banque Postale. On le répète, il est nécessaire de trouver un trésorier pour l'Assemblée.
  • Accueil d'une stagiaire pour les mois d'octobre et novembre. Pour le développement du projet jubilaire "cdm-70", Nathalie propose que l'Assemblée accueille une stagiaire au cours de mois d'octobre et novembre. Accord du Bureau de l'Assemblée, ainsi que le confirme le message de Roger Winterhalter du 2 juillet 2018 : Je confirme mon appel téléphonique : Marie est évidemment d’accord à ce que la 3ème stagiaire soit engagée au titre de l’Assemblee pour octobre -novembre.
  • Initiatives des Sentinelles de la Paix (message de Jean-Jacques Siry). Les parties en écriture bleue de ce message ont été lues pendant la visioconférence. Sous le témoignage et le contrôle des spectateurs et participants à la visioconfrence Nathalie Kesler et Daniel Durand donnent toutes autorisations à Jean-Jacques Siry et à l'association "Les Sentinelles de la Paix" pour prendre les contacts nécessaires en leurs noms et au nom de l'Assemblée des Citoyens du Monde - ASCOP afin de mener à bien ces deux projets, à savoir : un espace d'expression artistique pour la paix à Nagasaki et une action auprès des écoles qui visitent les villes martyres de Nagasaki et Hiroshima.

CDM-70 - Pangée-Paris

  • Le projet : Voir cdm70.com
  • Negociations avec :
    • UNESCO : plusieurs délégations natonales se sont montrées intéressées par le projet de Pangée.2.00. Un parrainage est acquis, ce qui permet d'obtenir le grand auditorium pour un prix modique. On pourra aller jusqu'à la gratuité par des contacts directs avec les ambassadeurs de ces pays. Les négociations sont en cours. Il n'y a encore aucun engagement écrit.
    • CESE : la quasi-gratuité de l'auditorium du Conseil Economique, Social et Environnemental résulte du parrainage de MM. Olivier Giscard d'Estaing et Jean-Marie Cambacérès,. Reste à prévoir les frais de personnel et les frais techniques.
  • Corine Lepage a rejoint le comité.
  • Les Actes des colloques : L'impression des actues du colloque à l'Assemblée Nationale est gratuite. Quant au CESE, nous n'en connaissons pas encore les conditions.

Divers

Clôture prévue à 16 h 00 

Ont envoyé un message :

  •  Jean-Jacques Siry (voir Annexe 1)
  • Roger Winterhalter : Je confirme mon appel téléphonique : Marie est évidemment d’accord à ce que la 3ème stagiaire soit engagée au titre de l’Assemblee pour octobre -novembre. Par ailleurs nous sommes en train de réfléchir pour présenter des panneaux ou des fiches d’information présentant l’Assemblee des Citoyens du Monde, et l’initiative des Maisons de la Citoyenneté Mondiale avec peut-être un arbre à palabre (ou autre chose) pour receuillir (avec postiers) les avis et suggestions des visiteurs.


Annexes

Annexe 1

A l'occasion d'un voyage au Japon avec mon épouse, nous avons tenu à nous rendre dans les deux villes martyres d'Hiroshima et Nagasaki. Si le Parc du Mémorial et les monuments d'Hiroshima sont impressionnants nous avons été beaucoup plus touchés par Nagasaki, en particulier le Parc et ses sculptures ainsi que la visite du " Musée de la bombe atomique ".

Nous y avons aussi rencontré deux personnes, tout d'abord un rescapé de la bombe (Hibakusha) qui était âgé de 14 ans le jour du bombardement et qui au moment de l'impact travaillait dans l'usine Mitsubishi de Nagasaki. Il a survécu miraculeusement Note 1 (*) et est maintenant présent très régulièrement dans le parc de la bombe pour témoigner de son histoire. Nous avons conservé précieusement son nom et ses coordonnées (Inosuke Hayasaki Nagasaki Foundation for the Promotion of Peace - https://www.peace-wing-n.or.jp/)

L'autre personne que nous avons seulement " croisé " quand nous montions en direction du " Parc de la Paix " récitait seul un texte que nous supposons être un hommage aux victimes. Par respect pour ce moment très émouvant nous nous sommes contentés d'une écoute attentive. Même si nous ne comprenions pas ses paroles, cela n'empêchait pas de percevoir l'importance de ce que faisait cette personne et de ressentir une grande émotion. Après notre retour du Japon j'ai proposé à Alain Mila, Président de l'association " Les Sentinelles de la paix - Une pierre posée n'est pas jetée ", de réfléchir à un projet que nous pourrions mettre en oeuvre, consistant à organiser une intervention sur le site de Nagasaki, en collaboration avec la " Nagasaki Foundation for the Promotion of Peace " dans l'esprit des actions déjà réalisées par " Les sentinelles de la paix ".

Nous envisageons de proposer à Nagasaki la réalisation d'un espace permanent ou les personnes de passage pourraient ériger ou relever des " Sentinelles " dans un acte d'engagement pour la paix. Cet espace pourrait se situer dans le parc de la paix de Nagasaki, sur une surface à déterminer mais qui n'est pas nécessairement très importante et sur laquelle se trouveraient en permanence des pierres que les personnes pourraient ériger. Il nous a semblé aussi avec Alain que cette démarche correspondait parfaitement à l'esprit des jardins japonais. Sur cet espace il faudrait prévoir des panneaux en différentes langues (japonais, anglais, français, coréen, chinois,…) de présentation du projet et d'explication de la démarche. Ces panneaux pourraient être cosignés " Sentinelles de la Paix, Nagasaki Foundation for the Promotion of Peace, Citoyens du monde, Mayors for Peace,… ".

Un autre projet à leur proposer est d'organiser une ou des animations avec des écoles. Lors de notre voyage nous avons remarqué que beaucoup d'écoles venaient visiter le parc et le musée et donc il semble qu'il y a là une opportunité, d'autant plus qu'il semble que la fondation est assez ouverte à des propositions de collaboration. Leur slogan étant d'ailleurs " Make the circle of peace grow ".

L'esprit de ce projet est avant tout qu'ils puissent " s'approprier " la démarche et qu'ils la fassent vivre sur le long terme afin de développer et maintenir une idée de " relève " par les jeunes générations.

La démarche Sentinelles qui consiste à élever et " relever " des pierres à une portée symbolique dans le cas de notre projet car " l'âge moyen des Hibakusha, les survivants à la bombe atomique, dépasse 80 ans. Le monde s'achemine sans bruit vers 'un âge sans plus aucun Hibakusha'. La question se pose aujourd'hui de la transmission aux nouvelles générations des enseignements de la guerre et du bombardement atomique qui a résulté de cette guerre-là. Note 2"

Il s'agirait donc d'organiser une " grande " manifestation à laquelle nous pourrions tous participer, avec effectivement si le projet leur convient, l'inauguration de cet espace permanent et des animations avec des écoles, mais c'est bien entendu à eux, après, de faire vivre cette démarche.

Si ce projet à l'origine était ciblé sur la ville de Nagasaki, il semble maintenant après réflexion qu'il paraît difficile d'oublier Hiroshima dans ce projet, même si je ne suis pas certain que le site se prête aussi facilement à l'établissement d'un espace permanent. Mais tout peut se discuter et en tout cas d'autres animations pourraient être organisées.

Nous avons avec mon épouse un nouveau projet de voyage au Japon à la fin de l'année (mi-novembre), avec prévu, une série de stops à Kyoto, Hiroshima, et dans le Kyushu d'où je peux me rendre très facilement à Nagasaki. Notre demande pour l'instant est votre feu vert pour que puisse contacter la personne que Nathalie Kessler avait rencontré à Hiroshima, ceci pouvant se faire à Kyoto ou à Kobé (mais je préférerais Kyoto pour des raisons pratiques) lors de mon séjour.

Pour Nagasaki je me charge des contacts avec la " Fondation " et cette personne que nous avions rencontrée.

Voilà brièvement présenté le projet. Je serai connecté demain à la visioconférence. Je pourrais suivre les débats et intervenir par le chat sans difficulté. De plus, je vais être amené à faire des déplacements sur Paris prochainement et nous pourrions aussi nous rencontrer pour en discuter de vive voix sachant que l'échéance de mon déplacement approche et que je voudrais pouvoir prendre les contacts au plus vite.

Jean-Jacques 

1 http://www.hirosimanagasaki.is/hirosima_speech/plea-of-atomic-bomb-survivor/
2 Discours de Tomihisa Taue, maire de Nagasaki le 9 août 2016


Annexe 2

Ce Rendez-vous en visioconférence n'a pas apporté pleine satisfaction en raison des difficultés des collègues à se connecter.
  1. Quelques minutes avant l'heure annoncée : ouvrir une fenêtre de votre navigateur "Chrome" et vous connecter à votre votre compte "Google" ou "@gmail.com"
  2. consulter votre messagerie pour y ouvrir le message reçu juste auparavant,
  3. cliquer sur le lien proposé puis sur "accepter" l'utilisation de votre camera ou "join" si vous recevez ce message en anglais.

Archives des comptes-rendus

Au sujet du site