plan de cette partie du site - autres langues - sommaire

Registre des Citoyens du Monde - Assemblée - Délégués élus

Esperanto

Français

English

Español

L'Agence - Journalistes - Charte - Outils - Les informations - L'actualité
Charte de l'AMIP
CODE DE DEONTOLOGIE DES PRINCIPES DU JOURNALISME

Parmi les droits de l'homme, il y a ceux relatifs à libre information, à la libre expression des opinions et de la critique. Sur ces droits fondamentaux de la personne humaine se base la liberté du journalisme qui ne doit être entravé par quelque limite que ce soit. Les éditeurs et les journalistes doivent être indépendants et accomplir leurs tâches en fonction du meilleur de leur science et de leur conscience, sans subir l'influence d'intérêts personnels ni de personnes extérieures. Sur la base de ces considérations, l'AMIP prescrit à ses membres les principes suivants :

1. Le respect de la vérité est le plus haut principe du journalisme.

2. Les informations destinées à être publiées, que ce soit des textes, des photos ou des films, doivent être contrôlées avec soin relativement à la vérité. On ne doit ni changer ni falsifier leur sens par une présentation, un titre ou un commentaire d'image ou de film. On doit communiquer les documents en fidélité à leur contenu. Les informations non confirmées doivent être clairement caractérisées de rumeurs, suppositions ou possibilités. S'il s'agit d'une photo ou d'un film symbolique, on doit clairement indiquer qu'il ne s'agit pas d'un document.

3. Lorsque des informations ou des affirmations publiées s'avèrent par la suite inexactes, l'organe médiatique concerné doit de lui-même les corriger sans délai et de manière adéquate.

4. Pour obtenir des informations, des ma-tériaux, des photos, des enregistrements de son ou d'images, on ne doit pas user de méthodes malhonnêtes ou déloyales.

5. Toute personne travaillant dans le journalisme est tenue au secret professionnel ; elle n'a le droit ni de dénoncer un témoin ni de faire connaître le nom d'un informateur sans le consentement de celui-ci.

6. Les intérêts privés ou commerciaux des autres personnes ne doivent pas influencer les publications de la rédactions. On doit clairement dissocier les textes rédactionnels des textes de propagande ou publicitaires. Les publicités doivent être facilement reconnaissables comme telles.

7. Le journalisme respecte la vie privée et le cercle d'intimité de la personne humaine. Il n'y a qu'au cas où l'activité privée d'une personne concerne les intérêts publics que l'on peut relater l'affaire dans les mass-médias. On doit auparavant sérieusement contrôler si par ce fait on ne porte pas atteinte aux droits humains des personnes non concernées.

8. Il est contraire à l'éthique journalistique de publier des accusations sans fondement, surtout lorsqu'elle sont mensongères.

9. Les articles qui en raison de la forme ou du contenu peuvent humilier ou calomnier des personnes ou des groupes dans leur conviction morale ou religieuse, ne sont pas conformes à l'éthique journalistique ; cela vaut aussi pour les illustrations, les caricatures, les photos ou les films.

10. On doit éviter une présentation incorrecte de la violence ou de la brutalité. On doit surtout protéger attentivement la jeunesse contre cela.

11. Personne ne doit être victime de discrimination en raison du sexe, de la race, de la religion, de l'appartenance nationale ou de la langue.

12. Le reportage des enquêtes criminelles et des procès en cours doit être dépourvu de préjugés. On ne doit pas présenter un accusé comme condamné avant le verdict du tribunal.

13. En ce qui concerne les sujets médicaux, on doit éviter une présentation sensationnelle qui pourrait provoquer un espoir non fondé. Les recherches qui n'ont pas encore abouti doivent être présentées comme provisoires.

14. Aucun éditeur ou journaliste ne doit se trouver corrompu par l'acceptation de cadeaux ou d'avantages qui pourraient réduire la liberté de décision.

15. Les hauts idéaux du journalisme doivent être le pacifisme, la solidarité avec les opprimés et la défense des droits de la personne humaine tels qu'ils sont reconnus par les Nations Unies.

Charte adoptée à Nkongsamba (Cameroun) le 24 juillet 2014
Déposée au Service Juridique du Congrès des Peuples le 26 juillet 2014 sous la référence : U-2014/1

Commentaire : Ce code de déontologie des principes du journalisme est une traduction de la version originale en Espéranto adoptée par l'Associaton Mondiale des Jornalistes Espérantistes le 28 juillet 1992 à Vienne.

L'Agence Mondialiste d'Information et de Presse (AMIP) a le projet de fédérer toutes les informations mondialistes, les provoquer et en assurer la diffusion

Au sujet du site