plan de cette partie du site - -

Registre des Citoyens du Monde - Assemblée - Délégués élus
-----
L'Assemblée - Agenda - Les membres - Les projets - Le journal -
SOLIDARITÉ BONNE VOLONTÉ

SBV

domaine

Éducation - Droits humains - Solidarité - Développement -

Identité

Buts

  • Encadrer les enfants orphelins et abandonnés de Goma,
  • Lutter contre la pauvreté tout en initiant les personnes démunies à leur bien-être
  • Protection des droits de la personne humaine
  • Expansion de la langue Espéranto
  • Le micro crédit

objectifs

  • Créer une coopérative d’épargne et de crédit pour que les membres de SBV et personnes démunies puissent résoudre leurs problèmes financiers et changer leurs conditions sociales,
  • Construire un orphelinat et centre de formation ou une école de métier pour que les enfants que nous encadrons soient intégrés à la société de manière à la servir en toute responsabilité guidée par la Lumière,
  • Initier les activités telles que : l’élevage et l’agriculture pour la promotion de personnes démunies, les membres de Solidarité Bonne Volonté et la communauté de Goma en particulier et de la RDC en général.

activités

Le micro crédit permettrait aux membres de la SBV et à toute personne en difficulté de créer une petite activité afin de subvenir à ses besoins primaires.

Soutien à :

personnes impliquées

Alphonse Waseka, Alphonse Idumba, Bernadette Azama, Peneloppe Vos

adresse

Avenue Bunagana n°43, Q. Katindo, Com de Goma.

Banque

ES12 1491 0001 222042949723
campagne de financement : https://www.gofundme.com/f/support-goodwill-solidaritys-work-in-drc

TEL

+243 990428340

Courriel

www

https://www.bonvolo.net/

membre de SMF

2008, 2009, 2010, 2011

mise à jour : 02/01/2021

Projet d'une École Citoyenne du Monde à GOMA

document complet en pdf

Présentation de la philosophie du projet

Depuis 1994 jusqu'aujourd'hui, la ville de Goma a non seulement servi de capitale de toutes les rebellions qui naissent à l'Est de la RDC et qui déstabilisent ce géant de l'Afrique Centrale. Mais aussi la population de cette ville de Goma en particulier celles de toute la province du Nord Kivu ont été victimes de beaucoup d'atrocités. Naissance de plusieurs groupes armés qui enrôlent des jeunes de moins de 18 ans dans leurs rangs, plusieurs cas de violences sexuelles faites contre des jeunes filles, femmes et vielles femmes âgées de 80 ans, plusieurs cas d'assassinats, de meurtres, vols à main armée accompagnés des tueries. Un nombre grandissant d'enfants orphelins et abandonnés (Solidarité Bonne Volonté prend en charge 36 enfants orphelins et abandonnés), des filles mères... La prostitution est devenue un fond de commerce pour les jeunes filles. Quant aux jeunes garçons, désespérés et en particulier ceux qui n'ont pas rejoint les groupes armés; ont de ce fait trouvé refuge dans la consommation de chanvre et de l'alcool.

Les guerres en répétition dans cette partie du monde n'ont pas épargné les habitants des différentes localités et différents villages du Nord Kivu. Ils ont été forcés d'abandonner leur milieu d'origine, abandonnant leur bétail, leurs champs. Conséquence le développement socio-économique de cette province ne cesse régresser. Le fait de vivre dans la clandestinité fait que les enfants à l'âge d'aller à l'école n'y vont pas…Tout le monde se déverse à Goma. Conséquence, la ville de Goma enregistre aujourd'hui une surpopulation composée des personnes désœuvrées, analphabètes, enfants orphelins et abandonnées et tous genres des criminels. Chacun gardant en tête les souvenirs amers des guerres. Ceci crée des divisions entre les différentes communautés, chacun accuse l'autre d'être à la base de ce qui est arrive à la communauté. Notons que sous prétexte de protéger sa communauté, les enfants de moins de 18 ans sont victimes de la machination des leaders de leur communauté. Ils mettent dans leur tête des discours de haine et donc la seule voie de protéger les siens c'est de prendre les armes.

Les églises sont devenues aussi communautaires. C'est-à-dire autant il y a des communautés autant ces communautés sont regroupées au sein de leur église propre à elle.

Nombre d'analystes croient que le pouvoir en place en RD du Congo est incapable de donner une solution à la crise qui déchire la RDC et principalement dans la partie Est du pays. Les violations graves des droits de l'homme ne cessent de se commettre à Goma et ses environs. Des cas d'impunité etc.

On compte un nombre de plus de cinq cent mille femmes et filles (de 0 à 80 ans) violées depuis le début de ces guerres et plus de six millions de morts (Période allant de 1996 à ce jours).

La criminalité urbaine ne cesse d'augmenter, en 2013, on a compté, selon le rapport de Médecin Sans Frontière Suisse nonante cinq cas de femmes violées et trois étudiants de l'Université de Goma assassinés. Voire le rapport de Human Right Watch et autres.

Autant des conférences et sensibilisations ont été faites dans cette région dans le but de pacifier les différentes communautés. Conférence sur la paix de 2010, des Kermesse en 2010, 2012; 2013, des festivals pour la paix etc. Les résultats ne sont satisfaisants pendant que, ces conférences et Colloques occasionnent des millions de dollars de dépenses. Por preuve la situation reste presque la même car il surgit toujours des tentions entre les différentes communautés.

Vu ce qui précède, et en vertu de l'ordonnance loi n° du 2006 portant création des associations sans but lucratif confessionnelles et non confessionnelles, notre association " Solidarité Bonne Volonté " a élaboré ce projet afin de contribuer au rétablissement de la paix et donner une culture de respect des droits de l'homme à la population de Goma/NK en particulier et celle de la République Démocratique du Congo en général. Ce projet consiste à la construction d'une école citoyenne et des centres de formation. Aussi, pour barrer les barrières créées par les langues, la langue Internationale Espéranto aussi fera partie de langues qui seront apprises dans cette école citoyenne.

Cette école abritera le niveau maternel, primaire et secondaire. Ici serait enseignés non seulement les cours relatifs à la législation congolaise en vigueur mais aussi, il sera inséré des cours de droits de l'homme tels que prescrits par la Déclaration Universelle des droits de l'homme" du 10 Décembre 1948, le cours d'éducation à la paix, le cours de leadership, des principes de la démocratie et les notions de spiritualité à la rigueur du Système Montessori.

Éducation à la paix, à la citoyenneté

Par le cours d'éducation à la paix, Solidarité Bonne Volonté attend ancrer dans le mental des enfants une culture de paix et que cette paix devra être faite avec toute personne que l'on croiserait sur son chemin sans se référer à ses origines.

Le cours de droits de la personne humaine permettrait à tous de porter dans son âme que dans son mental, les valeurs qu'incarnent ces notions des Droits de l'Homme. Le respect qui serait porté vis-à-vis de ces droits permettrait non seulement de créer un climat de paix entre ceux qui les étudieraient mais aussi envers les membres de différentes communautés. La justice sociale, le développement socio économique aussi seraient au rendez-vous. Comme on peut le comprendre, la mise en application et le respect de ces droits seraient donc une clé pour la démocratie et le développement intégral des habitants de Goma/Nord Kivu en particulier et ceux de la République Démocratique du Congo en général.

La maîtrise des principes de la démocratie permettrait la bonne gouvernance, la gestion rationnelle des patrimoines communs, la liberté d'expression etc. Et désormais la tâche de démocratiser la RD du Congo ne sera pas seulement l'apanage de la classe dirigeante mais un mode de vie de toute la société congolaise.

Le cours de leadership permettrait à nos produits de comprendre que, être leader ne signifie pas se servir soi-même mais servir les autres sans tenir compte de leur appartenance religieuse, culturelle ou ethnique. Ainsi la route serait barrée aux discriminations liées aux appartenances tribales, communautaires ou ethniques.

La spiritualité elle, jouerait un grand rôle pour fraterniser les différentes communautés habitant la ville de Goma/NK. Contrairement à la religion qui les divise. Par les notions de spiritualité qui seront apprises, les étudiants comprendront le sens de l'Identité Christique de tous les hommes c'est-à-dire reconnaîtront la Présence de Dieu dans chaque homme. Une notion qui en quelque sorte n'est pas bien explicitée dans plusieurs religions. Les notions de spiritualité permettront aux habitants de Goma de supprimer les lignes de division qui affaiblissent leurs âmes. Ils découvriront le piège des Néphilim " diviser pour régner ". Ici seront de mise, les enseignements des Maîtres Ascensionnés tels que publiés par les Messagers Mark L PHROPHET et Elizabeth Clare P. Donc le système Maria Montessori. L'amélioration de la psychologie de la jeunesse qui , depuis des décennies souffrent des affres de guerres recevra un accent.

Les différentes notions qui seraient introduites dans notre école et centre de formation créera une nouvelle société dans la ville de Goma. Les enfants et adultes de cette nouvelle société envisageront des nouvelles perspectives en termes de Libération et de Liberté.

 

Au sujet du site