plan de cette partie du site - autres langues - sommaire

Citoyens du Monde - Agenda - Congrès des Peuples

Esperanto

Français

English

Español

Institut - Auteurs - Livres - Documents - Organisations
Bibliothèque mondialiste

Livres récents - Livres anciens

Livres récents (à commander en librairie ou chez l'auteur)

 

Le pacifisme ne suffit pas - le patriotisme non plus. Aux bords de la démocratie Quelles réformes pour les Nations Unies ? Cosmopolitisme et démocratie L'Humanité Solidaire Consciente et responsable D'une mondialisation oubliée ... Sarrazac, Héros de la Résistance, Citoyen du Monde La Francophonie, la Suisse et l'Afrique La Guerre des monnaies Le nouvel âge de la citoyenneté mondiale LA VOIE. Pour l'avenir de l'humanité. Pour une citoyenneté planétaire Lettre aux Citoyens du Monde Mon premier livre de Citoyen du Monde L'abbé Pierre, fondateur et rebelle Une autre ONU pour un autre monde Confédération et fédération : l'antithèse Le prodigieux pouvoir des Citoyens du Monde Jeu et enjeu de la planétisation Réconcilier les Droits et les Devoirs Le réchauffement climatique à la portée de tous La révolution de l'esprtit La crise, et après ? Fin de civilisation - la mondialisation aboutie Mais où va l'argent ? Science et conscience de la mondialisation Faut-il brûler l'ONU ?  Démocratie mondiale Stratégie pour un Monde plus sûr Histoire du Cosmopolitisme Trois défis pour un droit mondial

Voir aussi la bibliothèque de Sciences-Po au sujet "citoyenneté mondiale" :


Le pacifisme ne suffit pas - Le patriotisme non plus Lord Lothian (Philip H. Kerr)

Philip Henry Kerr, plus connu sous le nom de Lord Lothian, est né à Londres en 1882 et mort en 1940 aux États-Unis où il remplissait les fonctions d’ambassadeur du Royaume uni. Sa réflexion sur les thèmes de l’anarchie internationale et de la paix constitue une contribution fondamentale à la théorie du fédéralisme. Avec d’autres textes de fédéralistes britanniques, associés au mouvement Federal Union à la fin des années 1930, elle influença fortement l’élaboration de la pensée d’Altiero Spinelli, relégué sur l’île de Ventotene par le pouvoir fasciste.

Le texte le plus long de ce volume, et qui lui donne son titre, devrait faire réfléchir tous ceux qui souhaitent alimenter le débat et contribuer à une culture de la paix :Le pacifisme ne suffit pas. Le patriotisme non plus.

La prétention de désarmer le monde alors qu’il est fondé sur les armes, sans éliminer le pouvoir des États de s’armer, est vaine. Seul le dépassement du système politique international en tant que système de pouvoirs souverains, exclusifs et armés, fera que la paix que Lord Lothian qualifiait de « négative » (l’absence temporaire de la guerre) deviendra « positive » (c’est-à-dire correspondra à l’état de la société dans lequel les controverses politiques, économiques et sociales seront « réglées par des moyens constitutionnels sous le règne de la loi »).

Le projet, le seul projet, qui puisse permettre d’affronter de manière positive les problèmes mondiaux et de réaliser la paix dans le monde d’une manière définitive et irréversible c’est, pour Lord Lothian, la création d’un État mondial fédéral qui, en tant que tel, soustrairait les États au jeu aveugle des rapports de force sans effacer leur individualité. Il arrive à cette conclusion après avoir pris conscience que l’État national, qui a pourtant constitué le cadre du processus de l’émancipation humaine avec les révolutions libérale, démocratique et socialiste, est devenu totalement inadapté au développement des forces productives et demeure arc-bouté sur la défense de sa souveraineté absolue, cause première de l’anarchie internationale et de la guerre.

Compilation : Jean-Francis Billion et Jean-Luc Prevel

Broché / 282 pages – Format 13,8 x 21 cm - Prix : 22 – ISBN : 978-2 – 9558710 – 3

Edition ebook : 8 – ISBN : 978 – 2 – 9558710 – 1- 0

BON DE COMMANDE

À retourner à Presse fédéraliste, Maison de l’Europe, 242 Rue Duguesclin 69003 Lyon –

www.pressefederaliste.eu

Nom.................................................................... Prénom........................................................................................................

Adresse : .................................................................................................................................................................................

Veuillez m’adresser ........ exemplaire(s) de Lord Lothian – Le pacifisme ne suffit pas. Le patriotisme non plus (Jean-Francis Billlion et Jean-Luc Prevel, compilateurs) - Prix public 22 - Soit un total de ......... hors frais d’envoi. Paiement à l’ordre de : Presse fédéraliste CCP 2490 82 P LYON

Le ...................................

Signature .......................................................................


Aux bords de la démocratie

Nos frontières sont-elles démocratiques ? Il n’y a pas de démocratie sans demos, et celui-ci suppose des limites clairement définies. Mais elle est aussi un mouvement d’extension des droits qui milite pour la reconnaissance d’un droit de cité aux étrangers.

En explorant les « bords de la démocratie », Martin Deleixhe s’attaque à l’un de ses plus redoutables angles morts. Généralement conçue comme la condition de possibilité de la démocratie, la frontière ne doit-elle pas elle-même faire l’objet d’une délibération démocratique ? Son tracé n’est pas un fait naturel, mais relève d’une institution politique qui définit les critères d’éligibilité aux principaux droits sociaux et politiques, et qui s’incarne dans des pratiques d’exclusion parfois au cœur même du territoire national, lors de contrôles d’identité ou d’inspections du travail.

Recensé : Martin Deleixhe, Aux bords de la démocratie, Paris, Garnier, 2016, 218 p., 23 .


Quelles réformes pour les Nations Unies ?

En écho au 70e anniversaire de la création de l’ONU, une conférence sur le thème : « Quelles réformes pour les Nations unies ? » s’est tenue au Sénat de la République française (Paris 75006) le 14 avril dernier.

Cette conférence a été organisée conjointement par Marie-Françoise Lamperti, présidente de l’association Agir pour les droits de l’Homme (ADH) et André Gattolin, sénateur des Hauts-de-Seine, en partenariat avec les associations : France-Tibet, l’association française pour les Nations Unies (AFNU), Assemblée des Citoyens du monde (ASCDM) et Ensemble Contre la Peine de mort (ECPM).

Cet après-midi-là, de 14 h à 18 h, trois grands thèmes ont donné lieu à des interventions portant sur les éventuelles réformes nécessaires à l’institution onusienne. Ainsi, lors de la première phase d’interventions : « Les revendications citoyennes dans la société internationale », se sont exprimés : Joël Labbé, sénateur du Morbihan avec le thème : « Citoyen du Monde, utopie ou réalité ? », Bernard Chuzeville, délégué élu au Congrès des Peuples qui a présenté : « Le Congrès des Peuples », Nicolas Perron, directeur des programmes à ECPM : « du moratoire à l’abolition de la peine de mort », et Troy Davis, président de l’association Ecole Démocratie : « Pour un contrat social mondial ».

La deuxième phase de la conférence intitulée : « Société internationale : état des lieux et réformes » a ouvert un champ de pistes de réflexions, et, dans ce cadre, proposé par Philippe Dessertine, économiste et directeur de l’institut de haute finance : « la régulation financière », Sandra Szurek, professeur émérite de droit public international : « Maintien de la paix : quelles réformes ? » et Guy Aurenche, président de CCFD-Terre solidaire : « la société civile, un intrus problématique à l’ONU ».

Le troisième thème de cette conférence a abordé la « Question des droits de l’Homme : lumière et quelques exemples concrets ». A ce propos, Michel Lu représentant de Taïwan en France a développé : « Les valeurs universelles, la démocratie et les droits de l’Homme, les expériences de la communauté chinoise », suivi de Marcelle Roux, présidente de l’association France Tibet en binôme avec Patrick Augustin, vice-président de France Tibet qui ont exposé la problématique de : « La colonisation de l’eau. L’exemple du Tibet » et Richard Flahaut, historien d’art, conservateur du patrimoine qui a soulevé le problème de la : « Tragédie d’une nouvelle guerre, le génocide du patrimoine ».

Pour Chaque phase, les interventions ont été animées par un débat avec le public. La modération a été assurée par Marie-Françoise Lamperti. En fin d’après-midi les conclusions ont été apportées par le sénateur André Gattolin.

Quelles réformes pour les Nations Unies ? (60 pages)


Cosmopolitisme et démocratie par Michaël Foessel et Louis Lourme, 5 octobre 2016

Tandis que la démocratie nationale est en crise, le monde devient une dimension de plus en plus concrète de la vie collective. Forts de ce constat, les auteurs de ce nouvel ouvrage collectif, entièrement inédit, s’essayent à imaginer les contours de la citoyenneté mondiale.

Michaël Fœssel, Louis Lourme (dir.), Cosmopolitisme et démocratie, Paris, Puf-Vie des idées, 2016, 104 p., 9.
  • Ce livre est présenté par Michaël Fœssel, professeur de philosophie à l’École polytechnique. Membre de la direction de la revue Esprit, il dirige avec Jean-Claude Monod, depuis 2014, la collection « L’Ordre philosophique » aux éditions du Seuil. Il a notamment publié Le temps de la consolation (Seuil, 2015).
  • Ce livre est coordonné par Louis Lourme, docteur en philosophie politique et chercheur associé au sein du laboratoire SPH (Sciences, philosophie, humanités) de l’Université Bordeaux-Montaigne. Il a notamment publié Le nouvel âge de la citoyenneté mondiale (Puf, 2014).
  • Ont contribué à cet ouvrage Étienne Balibar, Michaël Fœssel, Jean-Marc Ferry et Louis Lourme.

Depuis les années 1990, la notion de cosmopolitisme est devenue un objet d’analyse privilégié pour la philosophie politique, tandis que les réseaux de solidarité transnationale, les problèmes liés aux risques globaux et le développement des modalités de gouvernance supranationale ont donné une pertinence nouvelle au concept de citoyenneté mondiale. Aujourd’hui, la perspective cosmopolitique ne désigne plus seulement une façon de se représenter en tant qu’individu dans le monde, mais aussi une manière de concevoir la politique au-delà de la sphère nationale. Dans le cadre des débats autour d’une possible démocratisation du pouvoir à l’échelle supranationale, le cosmopolitisme propose des réponses originales, qui n’échappent pas à des critiques radicales. Cet ouvrage analyse cette perspective et certaines de ces critiques.


D’une mondialisation oubliée. Les postérités ambiguës de Cahors Mundi par Valérie Foucher-Dufoix et Stéphane Dufoix

A la fin des années 1940, en France, une expérience politique singulière a été menée par un petit groupe de personnes se présentant comme des citoyens du monde. Ils se proposaient d’œuvrer pour la mise en place d’une représentation mondiale des peuples, préalable à l’instauration d’une paix mondiale durable. L’un des moyens utilisés était la « mondialisation » des territoires, par laquelle ces derniers pouvaient déclarer leur appartenance au monde. L’étude de la mondialisation de Cahors au cours de cette période invite à s’interroger sur le lexique mondialiste de cette expérience, sur l’oubli assez général dans lequel est tombé cette entreprise, ainsi que sur ses réminiscences implicites dans les projets plus contemporains de réorganisation de la gouvernance mondiale.

http://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2016-3-page-537.htm


Sarrazac, Héros de la Résistance, Citoyen du Monde, de François et Robert Bréchon (Préface d’Edgar Morin)

Résumé de l’ouvrage

Il y a, dans la vie de Robert Sarrazac-Soulage, deux jours marquants qui fondent sa gloire. Le 19 janvier 1944, arrêté à Paris par la Gestapo, torturé, il parvient à s’évader dans des circonstances rocambolesques et reprend aussitôt son action à la tête du Service Périclès du mouvement Combat, qui forme les futurs cadres des maquis. Le 19 novembre 1948, à la première assemblée générale de la toute nouvelle ONU au palais de Chaillot, il fait scandale, avec son jeune ami américain Garry Davis, en se proclamant « Citoyen du Monde », au-delà des nations. Guerrier héroïque et apôtre de la paix, patriote devenu l’un des fondateurs d’un mouvement « mondialiste », homme d’action mystique, ami du savant visionnaire Teilhard de Chardin, d’Henri Frenay, chef du plus important mouvement de Résistance, du poète André Breton, des romanciers Albert Camus et Vercors, Sarrazac a été admiré avec ferveur en son temps, mais l’oubli a déjà fait son oeuvre. François et Robert Bréchon tentent de faire revivre cette figure d’exception.

Fiche auteur

François, médecin, est le fils de Jacqueline, la jeune soeur de Sarrazac, et de Roger Bréchon, dit Boisnel au maquis, frère de Robert Bréchon, dont le nom de guerre était Hury, tous deux compagnons de Sarrazac au maquis de Franche-Comté. Robert Bréchon a été professeur agrégé de lettres classiques, proviseur de lycée, attaché culturel dans divers pays. Poète, essayiste et critique littéraire, il a consacré plusieurs ouvrages à deux grands poètes du XXème siècle, le franco-belge Henri Michaux (Gallimard, Aden) et le portugais Fernando Pessoa (Bourgois, Aden).
Photo couverture : Robert Sarrazac-Soulage - 1938 (Coll. de l’auteur - Design Alexandre Bréchon)
Prix de vente public : Prix : 15 TTC

Pour commander

Auprès de l’éditeur : jepubliemonlivre.chapitre.com
Sur les site Internet : Amazon.fr, Chapitre.com, Fnac.com, etc.
Auprès de votre librairie habituelle


La Francophonie, la Suisse et l'Afrique

Un des objectifs clairement annoncés par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est de « contribuer à améliorer le niveau de vie des populations en les aidant à devenir les acteurs de leur propre développement ».

Or, l’un des membres de plein droit de l’OIF, la Suisse, est l'un des pays au monde qui a le mieux réussi à fédérer ses quatre entités linguistiques segmentées territorialement (allemands, français, italiens, romanches). La Suisse est parvenue à bâtir une nation réellement multilingue et une économie prospère fondées sur la responsabilisation des acteurs locaux. Sa devise « un pour tous, tous pour un » reflète cette triple réussite politique, sociale et économique.

En revanche, dans les États francophones africains qui n’arrêtent pas de clamer que « la république est une et indivisible », les différences ethnoculturelles et linguistiques restent encore des objets de discordes parfois violentes et des freins à l’autonomisation des entités locales. Au final, ce sont des pays majoritairement « sous-développés » et institutionnellement instables.

Quels sont les atouts de l’un et les difficultés des autres ? Quel rôle peut jouer la Francophonie dans la droite ligne de ses objectifs et missions ? C'est ce que ce livre vous propose de découvrir au moment où l'organisation des « pays ayant le français en partage » prend un nouvel élan en nommant à sa tête, pour la première fois de son histoire, une femme et un symbole de la symbiose possible entre le Nord et le Sud.

L'auteur : José Mene Berre

Commander : dans toutes les librairies. Acheter en ligne : bookelis

 


Le nouvel âge de la citoyenneté mondiale, de Louis Lourme

La période contemporaine a changé la donne du cosmopolitisme. L’idéal ancien a toujours désigné la représentation personnelle qu’un individu pouvait se faire de lui-même ; or, aujourd’hui, il prend un sens nouveau. Ce livre cherche à établir que la citoyenneté mondiale gagne progressivement un sens juridique et politique. Être « citoyen du monde » n’est plus seulement une façon de parler, mais se met à désigner une nouvelle modalité de la citoyenneté. L’auteur cherche d’abord à montrer ce qui change à l’époque contemporaine pour qu’une telle acception juridique et politique de la citoyenneté mondiale devienne possible. Il explique ensuite la manière dont ce nouvel usage de la citoyenneté mondiale se traduit dans les faits, notamment en analysant l’idée de société civile mondiale. Il se demande alors quelles sont les réformes et les innovations qui, sur le plan institutionnel, donneraient plus de corps à la citoyenneté mondiale – en ne négligeant pas de se demander si cela est réalisable et souhaitable. Il analyse enfin tout ce que ce nouvel usage de la citoyenneté mondiale change sur le concept de citoyenneté lui-même.
Louis Lourme est professeur agrégé et docteur en philosophie. Membre de l’équipe SPH (Sciences philosophie humanités) de l’université Bordeaux III, il est l’auteur de Qu’est-ce que le cosmopolitisme ? (Vrin, 2012), ainsi que d’une traduction de Daniele Archibugi : La démocratie cosmopolitique. Sur la voie d’une démocratie mondiale (Cerf, 2009).

ISBN : 2130625479 - mars 2014

19,95 Euros à la FNAC


LA VOIE. Pour l'avenir de l'humanité. Edgar Morin.
Librairie Arthème Fayard, Collection Pluriel, octobre 2012.

L'humanité est à la croisée des chemins : la mondialisation, sous l'emprise du capitalisme financier, a révélé sa fragilité tandis qu'on assiste à la montée des périls : conflits ethniques, religieux et politiques, dégradation de la biosphère, accroissement des inégalités et de la misère à l'échelle du globe. Cette voie est donc sans issue.

Dans ce livre Edgar Morin propose d'explorer une autre Voie, seule à même de nous permettre de retrouver une cohérence, un sens et un avenir. Elle passe par une multitude d'initiatives d'ores et déjà mises en œuvre aux quatre coins du monde, mais qui sont encore isolées et invisibles.

Comment fédérer dans une Voie nouvelle les voies de la réforme de l'éducation, de la réforme écologique, de la réforme politique, de la réforme économique, des réformes de société et des réformes de vie ? Ce livre propose une utopie concrète à l'horizon de nos actions qui fait plus que sembler désirable. Elle s'impose comme une urgence indispensable.

Directeur de recherches émérite au CNRS, Edgar Morin est l'auteur d'une œuvre considérable qui fait de lui l'un des principaux penseurs mondiaux. Voici les titres de quelques-uns de ses livres :

Le Paradigme perdu, 1979.
Science avec conscience, 1982.
La Complexité humaine, 1994.
Terre-Patrie, 1996.
La violence du monde, 2003.
Pour sortir du XXe siècle, 2004.
L'Ethique, 2006.
L'an I de l'ère écologique, 2007.
Où va le monde ?, 2007.
Vers l'abîme ?, 2007.
La Méthode, 2008.

http://www.iiac.cnrs.fr/CentreEdgarMorin


Pour une citoyenneté planétaire, par Hazel henderson et Daisaku Ikeda

Cet ouvrage analyse l'émergence d'un mouvement mondialiste populaire composé de citoyens qui prennent en main la construction d'un avenir plus pacifique et plus harmonieux. Il explore un large éventail de questions qui retiennent aujourd'hui l'attention de la société à tous les niveaux : le développement durable, la justice économique, le respect des peuples indigènes, de leurs terres et ressources ancestrales, la démocratisation de la politique et des institutions internationales, la responsabilisation des entreprises, et la préservation de la biodiversité, de la qualité de l'air et de l'eau et le climat de notre planète terre.
ISBN : 2-296-00074-6 • février 2006 • 200 pages
Ed. L'Harmattan Prix éditeur : 16,63

 


Lettre aux Citoyens du Monde, par Marc Vernhes

PHILOSOPHIE
Pour l'auteur, les violations des droits de l'homme, la misère, la violence, l'omnipotence de "l'empire de l'argent", les atteintes répétées à l'environnement, ne sont pas des fatalités. Pour combattre ces fléaux, les "citoyens du monde" doivent s'approprier un socle de valeurs communes et inventer ensemble une nouvelle forme d'humanisme. Sur ces thèmes essentiels, l'auteur nous invite à engager collectivement "un grand débat citoyen".
ISBN : 978-2-336-00104-3 • novembre 2012 • 78 pages
Ed. L'Harmattan Prix éditeur : 10,93


Mon premier livre de citoyen du monde

Ce petit livre intelligent permet à l'enfant, dès 7-8 ans, de réfléchir à tout ce qui fait la vie de la cité. Il y est essentiellement question du lien aux autres, des règles que se donne la société, de nos envies de mieux vivre ensemble. Ce document, destiné aux adolescents, fonctionne en parallèle avec Le grand livre du jeune citoyen. Il représente une mine d'informations pour comprendre les règles communes et s'ouvrir à tous ceux qui vivent différemment. Remises à jour, données chiffrées et formules imagées permettent d'en comprendre l'essentiel au premier coup d'œil et de retenir les infos importantes grâce au contraste entre les photographies en noir et blanc et les illustrations souriantes de Serge Bloch, contraste qui provoque questionnement et dialogue. Les pages sont émaillées de petits carrés, chacun proposant une donnée, un élément de réflexion supplémentaire ou un angle complémentaire au texte principal. Des propos d'enfants du monde dialoguant sur Internet permettent au jeune lecteur de voyager au-delà des frontières et à se sentir concerné par ce qui se passe aujourd'hui dans le monde.

Un livre clair, précis et bien construit qui aide à réfléchir, un bon moyen d'éduquer à la tolérance, au respect des droits de chacun et de tous.

Mon premier livre de citoyen du monde, de Bernard Épin et Serge Bloch, éd. Rue du Monde, collection Premiers Livres, 96 p., 15 . À partir de 7 ans.

Information parue dans Est-éclair
30/09/2012


L'abbé Pierre, fondateur et rebelle, de Laurent Desmard, Raymond Etienne, Thierry Delahaye

"L'abbé Pierre, fondateur et rebelle" est un nouvel ouvrage sur la vie et l'oeuvre de celui qui fut secrétaire général du Mouvement universel pour une Fédération mondiale et député d'une liste citoyenne mondiale à l'Assemblée nationale française. (246 pp. DDB Desclée de Brouwer)
Celui qui fut le personnage le plus aimé des Français est connu pour son action humanitaire et comme fondateur/animateur du réseau charitable Emmaus. Il y a plus d'un demi-siècle, il fut le précurseur d'une véritable gouvernance mondiale empreinte de justice sociale.
18,90 Euros dans plusieurs points de vente : La Procure, Amazon, Evene ...


Une autre ONU pour un autre monde - ATTAC

L'ONU, dépassée crise après crise par l'expansion torrentielle et les dérives de la mondialisation capitaliste, débordée par le cycle infernal des guerres renaissant sans relâche d'un bout à l'autre du monde, est dans cet ouvrage examinée sans complaisance aucune pour ses démissions, ses compromissions avec les puissances d'argent, ses lâchetés devant les pouvoirs politiques... Sans mésestimer ses apports, sans excuser leurs limites. Pourtant, que serait le monde sans elle ? On peut, on doit la réformer sans tarder, la ressourcer sur les bases déjà anciennes mais perfectibles des droits humains, et les bases nouvelles de l'écologie planétaire. Plus loin, plus avant, la refonder sur les principes nouveaux d'une réelle démocratie des peuples et des nations. Permettre enfin à la moitié féminine de l'humanité, en accédant à ses pleins droits, de conférer la plénitude à cet effort...Les auteurs se sont attachés à poser de vraies questions, sans prétendre les formuler toutes. Sans céder à la facilité de leur coller des réponses toutes faites, car il nous faut en ces temps dangereusement nouveaux réapprendre à inventer collectivement l'avenir. Leur résolution ne sortira pas plus toute armée du cerveau quelques penseurs et experts, fussent-ils les plus estimables et compétents, que des eaux glacées du calcul égoïste. Car les questions qui sont ici posées, seuls les peuples peuvent les résoudre.

18,30 dans plusieurs points de vente : decitre., chapitre ...


CONFÉDÉRATION ET FÉDÉRATION : L'antithèse (Michel Mouskhely)

Alors que beaucoup se réfèrent au fédéralisme sans en connaître la nature ni vouloir en appliquer la méthode afin de préserver leurs pouvoirs et leur parcelle de souveraineté (ou son apparence), ce livre a pour but de contribuer à tordre le cou aux erreurs d’interprétation concernant le fédéralisme et en particulier à celles revenant à confondre et mélanger les notions de confédération et de fédération. Ce livre est pour cela important à l’heure où dans la crise économique et financière qui secoue le monde et risque de mener à la dissolution de l’Union européenne, nos dirigeants se montrent incapables de faire clairement le choix de la Fédération européenne laissant ainsi s’aggraver la crise de l’Etat national en assumant le risque du retour du nationalisme, du fascisme et du totalitarisme (qui pointe aujourd’hui en Hongrie) et, en filigrane, de la logique de la guerre

Préface de Lucio Levi

Textes choisis par Jean-Francis Billion et Jean-Luc Prevel

168 pages - Prix : 16 - ISBN : 978-2-85792-205-6

Editions Federop, 13 rue de l'Arbre Sec, 69001 Lyon - France C.C.P. 2490 82 P LYON

.


LE PRODIGIEUX POUVOIR DES CITOYENS DU MONDE (Olivier d'Argenlieu)

Depuis toujours, l'homme est atteint d'une étrange myopie : il a les yeux rivés sur le présent. Il est rarement capable de prendre suffisamment de recul pour apprécier l'évolution du monde qui l'entoure. Et pourtant ! ... Il suffit d'observer sereinement l'histoire de l'humanité depuis ses origines jusqu'à nos jours, pour se convaincre qu'il ne lui reste plus aujourd'hui qu'un pas décisif à franchir pour parvenir à la maturité : reconnaître la citoyenneté mondiale. Au seul du troisième millénaire, le pas à franchir est beaucoup plus aisé qu'il n'y paraît au premier regard. La génératiojn qui vient va le faire.

L'auteur est un citoyen ordinaire. Enfant, il a vécu les péripéties de la seconde guerre mondiale. Adolescent, il s'est enthousiasmé pour le développement économique du monde occiental. Appelé à prendre part à l'un des derniers conflits de l'ère coloniale, il en a médité les enseignementzs. Ingénieur, rompu à la dynamique de l'entreprise, il a milité comme syndicaliste et comme responsable politique. Il a l'expérience d'un chef d'entreprise et d'un élu, mais il ne revendique aujourd'hui que le privilège de l'âge, qui confère parfois, dit-on, un supplément de lucidité à ceux qui ont achevé leur pacours. Le lecteur en jugera.

228 pages. 17,90 .

Editions Le Manuscrit, 20 rue des Petits Champs, 75002 Paris.

disponible également, au même prix chez "Citoyens du Monde", 66 boulevard Vincent Auriol, 75013 Paris


LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE À LA PORTÉE DE TOUS

Les causes, les réalités et les conséquences en France
Jacques Exbalin
Préface de Yann Arthus-Bertrand
ACTUALITÉ SOCIALE ET POLITIQUE ENVIRONNEMENT, NATURE, ÉCOLOGIE CLIMAT

Ce livre explique clairement le réchauffement climatique. Après une leçon de vocabulaire -GIEC, carbone ou gaz carbonique, empreinte écologique, El Niño et La Niña, effet de serre et albédo - l'auteur examine les causes des changements climatiques passés. Il s'intéresse ensuite aux conséquences actuelles du réchauffement climatique sur les glaciers, les banquises, les animaux, et sur les pays pauvres. Enfin, il traite des conséquences en France, et plus particulièrement en Camargue, sur les différents écosystèmes et les maladies qui en découlent.

ISBN : 978-2-296-08312-7 • mai 2009 • 324 pages

Prix éditeur : 24 / 157 FF . Pour commander, aller à la page : http://www.editions-harmattan.fr/


LA REVOLUTION DE L'ESPRIT, de Guy Crequie

L'humanité est malade de son développement : plus de riches d'un côté, plus de pauvres de l'autre. L'environnement est dégradé, les valeurs traditionnelles éclatent.

Remettant à l'ordre du jour le concept d'humanisme caricaturé, confronté aux grandes problématiques, La révolution de l'esprit aborde certains thèmes de société tels que les droits fondamentaux de la femme ou la jeunesse et l'héritage de 1968. L'auteur s'exprime sur des conflits en cours et propose une révision de la gouvernance mondiale.

La révolution de l'esprit. Essais. 19.50 Euros - 236 pages environ. Date de sortie : 30 janvier 2009 - ISBN : 978-2-35836-056-2

http://www.tdb-editions.com/fiche.php?fiche=57 - disponible en librairies.


Réconcilier les droits et les devoirs (pour l'avenir de l'humanité ), de Guy Crequie

L'auteur constate que sur 30 articles, la déclaration universelle des droits de l'homme n'en consacre qu'un : le 29 en 9 lignes, pour aborder la problématique des devoirs. Cependant, rien que l'interprétation dans les divers pays de cet article a motivé la rédaction par l'ONU d'un ouvrage de commentaires de plus de 200 pages ! A l'origine de l'activité humaine, ce sont les exigences des devoirs qui ont été les plus prégnantes avant l'émergence progressive des droits et des débats relatifs au rôle respectif et à la prééminence entre le droit naturel et le droit positif. (lire l'article complet)

Cet ouvrage, portant le No ISBN 978-2-35941-011-2 , peut être commandé dans les magasins FNAC ou autres librairies, sur Fnac.com et Amazon ou directement auprès de l'éditeur Saint-Amans à Perpignan. (editionsdesaintamans@orange.fr)

L'auteur

Guy Créquie est un ancien dirigeant syndical et politique, consultant en ressources humaines dans une entreprise publique et formateur d'enseignants du primaire sur des questions de société. Passionné par la problématique des religions, il s'intéresse aussi à l'humanisme contemporain. Il agit au sein d'ONG internationales pour la paix et les droits de l'homme.


LA CRISE, ET APRÈS ? (Jacques Attali)

 Comment en est-on arrivé là ? Le monde semblait aller très bien, la croissance économique était la plus rapide de l’Histoire ; tout annonçait qu’elle allait se poursuivre, sur la planète entière, grâce à une épargne abondante et à des progrès techniques extraordinaires. Et voilà que nous sommes à l’aube d’une dépression planétaire, la plus grave depuis quatre-vingts ans. Entre les deux, en apparence, pas grand-chose, sinon des familles américaines incapables de rembourser un crédit sur leur logement. Une sélection AdmiNet.

 L’objet de ce livre est d’expliquer, aussi simplement que possible, ce mystère, pour le résoudre, pour éviter que la crise ne dérape en catastrophe politique mondiale. Et pour que l’on ne nous y reprenne plus ! »

 Editeur : Fayard. Livre disponible à la FNAC


FAUT-IL BRULER L'ONU ? (Jean-Loup Izambert)

Guerre en Yougoslavie, en Irak, en Palestine, au Venezuela, en Afrique... Que fait l'ONU, à quoi sert-elle ? Et du reste qu'en sait-on ? Quelques images rapides à la télévision de réunions du Conseil de sécurité, quelques courtes interviews de son Secrétaire général et parfois le débarquement des Casques bleus dans une région du globe avec quelques idées reçues : l'ONU coûte cher, les fonctionnaires internationaux sont des nantis, etc. Première enquête d'investigation journalistique au sein du système onusien et de ses organisations internationales, celle-ci intervient à un moment où se pose avec force dans plusieurs grands conflits la question du rôle et de l'efficacité de l'ONU. Faut-il brûler l'ONU ? est donc un livre d'actualité. Enquêter au sein de l'ONU conduit à un constat interne accablant : le droit du travail est quasiment inexistant, l'emploi d'une précarité insoupçonnée - sauf pour les hauts fonctionnaires internationaux nommés aux postes de direction par les États, essentiellement les grandes puissances occidentales qui s'octroient 60 % de ces postes -, la justice inique, le harcèlement psychologique, sexuel et le mobbing répandus, la répression syndicale importante, etc. Mais ce n'est pas tout. À cette situation interne s'ajoute le bilan catastrophique de plus d'un demi-siècle d'ONU. Si vous lisez ce livre en une heure, dans le même temps 900 personnes seront mortes de faim. Des épidémies anciennes et nouvelles se propagent, trois milliards d'habitants sur six «vivent» avec moins de deux dollars par jour, un milliard ne sait ni lire ni écrire, un milliard est sans travail, 800 millions d'individus n'ont pas accès aux soins, le revenu par habitant est aujourd'hui plus bas dans 80 pays qu'il y a dix ans... Que reste-t-il de la Charte des Nations Unies ? Faut-il vraiment brûler cette Organisation qui ne serait plus que «le machin» de quelques grandes puissances ?

ISBN : 978-2-268-05183-3
Editeur : Serpent A Plumes, Collection : Essais / Documents (2004). Disponible chez alapage.com 


FIN DE CIVILISATION - LA MONDIALISATION ABOUTIE (Christian Paillaud)

Ce livre propose des "solutions" pour l'avenir de l'homme. .

Penseur indépendant, son essai propose en 200 pages, de réfléchir au devenir de l'humanité et élabore des pistes pour demain et après-demain. Il délaisse le court terme pour méditer sur le futur. Il conseille pêle-mêle une langue commune à la terre entière, un gouvernement mondial ou, plus polémique, l'application à tous du modèle de l'enfant unique. Selon l'auteur, la mondialisation doit permettre une meilleure répartition des richesses.

On peut commander le livre à l'adresse de l'auteur :

Christian Paillaud,
22 le mail des Oliviers,
34 120 PEZENAS (France).
15 euros + frais d'envoi (3 euros).
Tel : 04 67 90 26 49


SCIENCE ET CONSCIENCE DE LA MONDIALISATION (Isabelle Hannequart)

En reliant les différents courants disciplinaires et en traçant des perspectives vers une science transdisciplinaire de la mondialisation, l'auteure propose une nouvelle approche pour unir sciences et consciences. Au-delà des certitudes et au milieu des incertitudes, cette approche vise une éducation à la mondialité propice au réenchantement du Monde.

Isabelle Hannequart est maître de conférences en droit public à l'Université François Rabelais de Tours et membre du Gercie/Groupe d'étude et de recherche sur la coopération internationale et européenne. Elle a été vice-présidente de l'Université chargée des Relations internationales de 1998 à 2003 et a effectué des missions d'enseignement au Brésil, en Hongrie et en Tunisie.
Isabelle est Citoyenne du Monde, ancienne vice-présidente de l'Institut d'Etudes Mondialistes.

324 pages, 27 ,

L'Harmattan Coll. " Interfaces et transdisciplinarités " ISBN : 2-296-01337-6


JEU ET ENJEUX DE LA PLANETISATION (Isabelle Hannequart) 

Dans la continuité de son premier ouvrage sur la mondialisation (Science et conscience de la mondialisation, L’Harmattan, 2006), Isabelle Hannequart, maître de conférences en droit public et membre du GERCIE / Groupe d’Etudes et de Recherche sur la coopération internationale et européenne de l’Université François- Rabelais de Tours, se focalise sur l’enjeu culturel de la mondialisation. Il ne s’agit pas d’un enjeu parmi d’autres, mais de l’enjeu crucial d’une planétisation à la croisée de la mondialisation plurielle et de laglobalisation uniformisante.

L’auteure décrit les jeux que forment les trois composants de l’enjeu, le patrimoine, la culture et le Monde, dans les variations de leurs multiples combinaisons. L’Union européenne, dotée d’une compétence culturelle, fait l’objet d’une attention spéciale, comme un laboratoire pour les notions d’exception culturelle, de diversité culturelle et de cohésion culturelle. L’originalité de l’approche est confortée par l’application de la trialectique, nouvel outil de la transdisciplinarité, qui vient appuyer la proposition d’une nouvelle capacité à mettre en oeuvre dans l’éducation pour l’ère planétaire.

312 pages, 28,50

L'Harmattan Coll. " Interfaces et transdisciplinarités " ISBN : 978-2-296-13706-6


Mais où va l’argent ? par M.-L. Duboin,

animatrice de l'Association pour l'Economie Distributive, Déléguée élue au Congrès des Peuples.

Ce livre décrit d’abord les trois formes de la monnaie, leurs origines et les garanties qui y sont attachées.

Puis on suit l’évolution de la monnaie au cours de l’histoire : étalon-or, garde-fous introduits par les Banques centrales, puis les institutions internationales telles que le FMI, jusqu’à ce que, au début des années 1980, les déréglementations de la révolution libérale brisent toutes limites.

Les grandes théories monétaires et les fonctions classiques de la monnaie sont brièvement rappelées ensuite, avant de montrer que la monnaie actuelle a d’autres fonctions et d’autres pouvoirs.

La deuxième partie du livre invite à réfléchir aux rapports entre notre monnaie de dette et la société, puis rapelle que les populations, en cas de crise, réagissent en créant des monnaies parallèles, à usage restreint, mais qui leur permettent de survivre par l’entr’aide.

Pour que ces aspirations à la solidarité puissent être élargies à l’ensemble de la société, la dernière partie de ce livre présente des propositions pour changer de cap, pour ouvrir enfin l’économie à la démocratie.

Pour en savoir plus, et pour acquérir ce livre :

http://economiedistributive.free.fr/spip.php?article1140
courriel


"Démocratie mondiale, une logique au service de la paix"., par Jean-Yves Ollivier

" A l'aube du troisième millénaire, l'humanité dispose de capacités scientifiques et techniques considérables, mais aussi hélas ! de moyens de déstruction jamais égalés.

Les relations entre les peuples et entre les Etats continuent de fonctionner sur le mode primitif et dangereux de la "loi du plus fort". Les pires crimes contre l'humanité peuvent impunément continuer à être perpétrés sous nos yeux comme si les droits de l'homme étaient inexitants.

L'auteur suggére de façon concrète comment se protèger des risques de guerres et favoriser le développement économique de tous par la généralisation du respect des principes démocratiques dans l'ensemble de la planète.

Le role de l'ONU doit notamment être reconsidèré et renforcé dans sa légitimité par la création d'une "assemblée parlementaire élue" afin de mettre progressivement en place les bases d'un gouvernance mondiale de nature démocratique. Chacun de nous est concerné. Les ONG ne peuvent se contenter de panser les plaies, elles ont un rôle politique à jouer dans ce domaine aussi car représentent une sorte de "conscience du Monde".

D'avant-garde à sa sortie ce livre est devenu plus que jamais en prise avec l'actualité récente du fait de l'accélération de la mondialisation et l'aspiration des peuples à la démocratie comme l'ont démontré les tunisiens dernièrement.

En même temps les risques environnementaux se sont considérablement aggravés.

Ce livre s'adresse à tous ceux, simples citoyens ou dirigeants, qui, conscient de leurs responsabilités, refusent de se soumettre à la fatalité."


Stratégie pour un Monde plus sûr ", par Jean-Yves Ollivier

" La mondialisation économique et financière sauvage qui s'étend progressivement à l'ensemble de la planète pose plus de problèmes qu'elle n'en resout. Pour que quelques-uns puissent continuer à s'enrichir, la vie disparait inexorablement sur terre, dans les airs et dans les océans !

Dans son second livre, le Docteur Jean-yves OLLIVIER propose une demarche à la fois politique mais surtout morale et individuelle afin de changer de cap. Nous devons changer notre regard sur le monde.

L'avenir de l'humanité ne pourra être préservé sans une remise en cause de nos comportements individuels et collectifs quotidiens. Apprendre à penser la réalité suppose de sortir du carcan de la pensée unique, de la publicité mensongère et de la socièté de consommation pour devenir des êtres réellement libres car responsables de notre présent et de notre avenir. Nous pourrons ainsi construire un monde plus humain, plus respectueux de la Nature, plus sûr ! "


L'Humanité Solidaire, consciente et responsable

Médecin généraliste depuis plus de quarante ans, l’auteur s’attache quotidiennement à préserver et améliorer la santé de ses patients. Ce faisant, il a appris à connaître la nature humaine dans toute sa complexité tant physique que psychique. Quel paradoxe entre les progrès constants de la science, tout particulièrement en médecine, et la gestion détestable, destructrice de notre environnement gravement préjudiciable à notre santé !

Que dire de l’inquiétante détérioration des relations humaines ?

Un sursaut est-il encore possible ?

L’auteur le pense et, pour se faire, propose une prise de conscience et une ligne de conduite.

Disponible chez Edilivre, aux formats papier ou pdf


L'auteur : né en 1944, Jean-Yves OLLIVIER, père de quatre enfants, est médecin généraliste depuis 1972. Son travail quotidien contre la maladie et la souffrance ont renforcé son indigantion devant les violences de toutes sortes qui détruisent. Il milite depuis de nombreuses années pour la paix et l'harmonie entre les humain et avec notre environnement.

Pour en savoir plus et pour acquérir ces livres : ollivier.jy@club-internet.fr


Les citoyens du monde - histoire du cosmopolitisme.

Auteur : COULMAS Peter

Thème de Les citoyens du monde - histoire du cosmopolitisme. (septembre 1995)

 21,60 à la FNAC


Trois défis pour un droit mondial

Auteur : Mireille Delmas-Marty

A l'heure des incertitudes de la mondialisation économique, le pessimisme un peu désabusé qu'il est de bon ton d'afficher à propos des droits de l'homme nous laisse littéralement déboussolés. Comment éviter à la fois l'uniformisation hégémonique et l'affrontement des particularismes ? Sans doute en apprenant à réconcilier l'économie et les droits de l'homme pour inventer un droit commun réellement pluraliste. Sur une planète en proie aux tensions qui mettent en cause l'universalisme des droits de l'homme, une telle mondialisation du droit est-elle pratiquement possible ? Est-elle juridiquement raisonnable, alors que la prolifération des normes et le brouillage des repères donnent plutôt l'image d'un inquiétant désordre normatif ? Enfin, est-elle éthiquement souhaitable, alors que le respect des valeurs démocratiques n'est nullement garanti par le fonctionnement présent des institutions internationales ? Relever ces trois défis permettrait de construire un droit commun de l'humanité pour la première fois dans l'histoire.

Novembre 1998

19
A commander à la FNAC et SEUIL


Livres anciens :

SOMME MONDIALISTE, volume 1 ( épuisé) (Editions Club Humaniste)
SOMME MONDIALISTE, volume 2,
SOMME MONDIALISTE
, volume 3.
Des textes de base dûs à la collaboration d'une centaine de rédacteurs mondialistes. (Editions Club Humaniste, 1975)

QUELQUES DISCOURS, Jean Rostand (Editions Club Humaniste).

UN OU ZERO, Guy Marchand (1972) (Editions Club Humaniste).

LA PAIX PAR LE DROIT MONDIAL, Clark & Sohn, (Presses Universitaires de France, 1961)

LES PATRIES, Jean Diedisheim. (Editions La Baconnière, Neuchâtel, Suisse, 1967)

VERS L'UNITE FEDERALE DU MONDE, Francis Gérard, (Editions Denoël, Paris, 1971)

HISTOIRE ET IDEOLOGIE DU MONDIALISME, Rolf Haegler (Europa-Verlag, Zurich-suisse, 1972)

LA PATRIE PLANETAIRE, Louis Périllier (Editions Robert Laffont, 1976).

LE CONTROLE, CLE DU DESARMEMENT.Louis Périllier (1980) (Editions Club Humaniste)

ANATOMIE DE LA PAIX, Emery Reves (Editions Jules Tallandier, Paris,1946)

UNE MONNAIE POUR UN NOUVEL ORDRE MONDIAL, Charles Warin (1982).(Editions Club Humaniste)

POUR UN CIVISME MONDIAL, Andrée Gaymard Rollet (1985) (Editions Club Humaniste)

L'EMERGENCE DU DROIT MONDIAL. Jean-Marie Breton (1993).(Editions Club Humaniste)

LE CONGRES DES PEUPLES (Editions Club Humaniste). ( épuisé, )

MONDIALISATIONS (Editions Club Humaniste).( épuisé)

L'INSTITUT D'ETUDES MONDIALISTES (Editions Club Humaniste).( épuisé)

AGENCE MONDIALISTE DE PRESSE : 1980 - 1990 (Editions Club Humaniste). (épuisé)

L'EPOPEE GARRY DAVIS, Guy Marchand. En cours de réédition

MAX HABICHT, une vie pour l'unité du monde,de Rolf Haegler.

MONDIALISME, FEDERALISME EUROPEEN ET DEMOCRATIE MONDIALE, J-F Billion (épuisé)

QUELLES PAIX ? COMMENT ? Théodore Pontzen (Editions Club Humaniste).

le contenu des livres ainsi marqués a été mis à jour et se retrouve partiellement ou entièrement restitué à travers les pages de ce site www.recim.org

Nous contacter

Au sujet du site